« ZONES 30 » DANS BRIVE !


 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Suite à cette mise en place des « Zones 30 » et en particulier la multiplication des « Double Sens Cyclable » d’aucuns se sont « émus » au nom de la sécurité des cyclistes.

Cela amène à quelques réflexions :

On peut concevoir que certains automobilistes se croient ralentis par la circulation cycliste mais il n’est pas normal que sous prétexte de se préoccuper, soit disant, de leur « Sécurité », ils préconisent leur interdiction de circuler dans les rues de la ville.

 

 

La liberté de circulation des cyclistes a été constamment réduite depuis près de 50 ans (Stationnement automobile réduisant la largeur des voies – Sens uniques générateurs de long détours) pénalisant de fait l’utilisation du vélo.

 

 

Depuis 5 ans, pour diverses raisons, Environnementale, Économique ou de Santé, la part du vélo comme moyen de déplacement urbain a été multipliée par 3.

Le vélo ne doit plus être considéré comme un objet de loisir mais comme un moyen de déplacement

à l’égal de l’automobile

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Contrarier la circulation cycliste ne respecte pas les principes républicains :

 

  

 

 

LIBERTÉ : Chaque usager de la voie, y compris les cyclistes doit avoir la liberté de choisir son moyen de déplacement.

  

ÉGALITÉ : Les cyclistes ne sont pas des sous-usagers de la voirie et ils participent à son financement au même niveau que les automobilistes.

 

  

FRATERNITÉ : Les cyclistes n'ont pas à pas être considérés comme une quelconque minorité en butte à une quelconque discrimination à cause de leur moyen de déplacement.

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Le Code de la Route, lui, respecte ces principes car il donne des Droits et surtout des Devoirs aux différents usagers des voies de circulation – Automobilistes, Cyclistes, Piétons – qui doivent être appliqués dans les « Zones 30 » de tout le territoire depuis au moins 2008 et révisés en 2015.

 

Si les prescriptions du Code de la Route ne conviennent pas, la seule solution pour les modifier, est de proposer un amendement législatif de ces dispositions réglementaires à Madame la Députée de la 2ème circonscription de la Corrèze

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Il semblerait que des impératifs logistiques et  une excellente météo a fait que certains marquages attestant de la présence légitime des cyclistes sur les voies ont été réalisés avant que ne soient implantés tous les panneaux réglementaires.

 

 

Cette imperfection, qui pouvait créer une confusion dans les conditions réglementaires de circulation urbaine, car elle envoyait les cyclistes face à des véhicules roulant à 50 Km/h, a été réparée les jours suivants.

 

Les voies où il pourrait y avoir des difficultés en fonction de la densité de circulation automobile mais aussi, vue son augmentation, de la densité de circulation cycliste, ont été répertoriées et classées en « Point Noir » seront traitées en priorité par des marquages spécifiques voire, le cas échéant, de la suppression de quelques stationnements.

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Considérant que, désormais, cette zone doit bénéficier de la réglementation des « Zones 30 » (détails ici), voici quelques conseils pratiques : 

AUTOMOBILISTES


Aucune voie n’est désormais en sens unique pour les cyclistes : 

CIRCULEZ À DROITE !

Rappel : Aucune voie en sens unique, à cause du stationnement automobile et qui ne permet pas aux automobilistes de se doubler entre eux, n’a également pas une largeur suffisante qui autorise à doubler les cyclistes.

Quelle que soit la vitesse de la voie, il était donc déjà interdit de les doubler (article R414-4 du Code de la Route) sous peine d’amende (4ème classe – 3 points).

 

Faites preuve de convivialité dans les « Doubles Sens Cyclables » en gardant à l’esprit que les cyclistes sont les plus vulnérables (article R412-6 du Code de la Route), que le code n’interdit pas d’être intelligent lors d’un croisement et qu’un sourire sera beaucoup plus apprécié qu’une insulte.

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

CYCLISTES


Que vous soyez dans le sens de circulation des automobiles ou en Double Sens Cyclable :

CIRCULEZ À DROITE !

 

 

Aucune voie en sens unique pour les cyclistes vous offre la possibilité du CHOIX d’un l’itinéraire qui soit le plus confortable pour vous.

Cela ne veut pas dire qu’il faut absolument emprunter systématiquement tous les « sens interdits » s’ils n’ont aucune utilité dans votre itinéraire ou si vous ne vous y sentez pas en sécurité, selon votre degré de confiance sur un vélo. N’hésitez pas à faire un détour qui ne peut être que léger vu toutes les possibilités qui vous sont désormais offertes.

 

Faites preuve de convivialité dans les « Doubles Sens Cyclables » en gardant à l’esprit que le code n’interdit pas d’être intelligent lors d’un croisement et qu’un « garage » qui vous est plus facile à vélo et un sourire sera beaucoup plus apprécié que de « camper sur son bon droit » ou une insulte.

Ayez un éclairage irréprochable, arrière bien sûr, mais aussi avant qui devient tout à fait indispensable pour votre sécurité dans les Doubles Sens Cyclables.